Bouteflika a eu beaucoup de mal lors de son serment

0
769

Sans-titre-6

Le président Abdelaziz Bouteflika avait beaucoup de mal, lundi, à prêter serment devant le peuple algérien.

Abdelaziz Bouteflika reconduit, le 18 avril, pour un quatrième mandat présidentiel, a prêté serment, ce lundi, au Palais des congrès à Alger en présence des représentants des hautes instances du pays. Très affaibli, Bouteflika avait de la peine à répéter les engagements prévus dans la déclaration solennelle derrière le président de la Cour constitutionnelle, Slimane Boudi. Après avoir prêté serment, Bouteflika a prononcé un court discours entrecoupé de temps morts que l’assistance peuplait d’applaudissements.

La réélection controversée de Bouteflika, 77 ans, est considérée comme une mascarade par une partie de la classe politique algérienne qui accuse le régime en place d’avoir eu recours à la fraude pour faire gagner le candidat-président amoindri par les séquelles d’un accident vasculaire cérébral. Son élection intervient sur fond de crise, notamment en Kabilye, en proie depuis quelques mois déjà à une forte répression des amazighs qui revendiquent plus de droits, notamment celui de l’officialisation de leur langue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*