20 ans de prison pour un pédophile Britannique à Tétouan

0
818

Robert-Bill_16042014103254

Un Britannique soupçonné de pédophilie a été condamné, mardi, à 20 ans de prison par un tribunal de Tétouan, pour “enlèvement” et “tentatives de viol” sur mineures.

La condamnation, mardi, d’un Gallois de 59 ans à 20 ans de prison pour “enlèvement” et “tentatives de viol” sur mineures par un tribunal de Tétouan, peut réjouir les ONG’s et redonne espoir dans la justice marocaine. Robert Bill a également écopé d’une amende de 100.000 dirhams, a indiqué à l’AFP le président de l’Observatoire du nord des droits de l’Homme (ONDH), Mohammed Benaïssa. Ce Britannique a plaidé non coupable et dispose de 10 jours pour faire appel.

“Nous accueillons favorablement ce verdict, car il protège les enfants et envoie un message aux pédophiles.”

MOHAMMED BENAÏSSA, PRÉSIDENT DE L’ONDH.

Reporté à plusieurs reprises, ce procès a notamment été marqué par l’évanouissement d’une des victimes dans l’enceinte du tribunal.

Robert Bill avait été arrêté en juin 2013 dans une station-service de Tétouan où des passants avaient entendu des cris d’enfant en provenance de son véhicule. Plusieurs personnes avaient encerclé la voiture, immatriculée en Espagne, et prévenu la police. Grâce à la vitesse de réaction de ces anonymes marocains, la fillette s’en était sortie indemne.

Un récidiviste enfin stoppé

Selon plusieurs ONG’s, l’homme était accusé des mêmes faits sur deux autres fillettes à Tétouan et à Chefchaouen. Ancien enseignant, Robert Bill a déjà purgé une peine de prison au Pays-de-Galles, à la suite d’une condamnation en 2009 pour “tentative d’enlèvement” sur une enfant de cinq ans.

Dès sa sortie de prison, le Gallois avait cru bon de rejoindre le sud de l’Espagne et de s’installer à Ceuta, en novembre 2012, pour perpétuer ces crimes entre le Maroc et son voisin du nord. Selon certains de nos confrères, l’homme faisait l’objet d’un mandat d’arrêt émis par la police espagnole pour des faits comparables.

La société civile réclame depuis plusieurs années une plus grande sévérité contre ces criminels alors que les affaires de pédophilie pullulent. Le mois dernier, un Allemand, soupçonné d’avoir attiré par la ruse deux mineures dans sa voiture, a été arrêté par la police de Tétouan. En mai 2013, un Français de 60 ans avait été condamné à 12 ans de prison par un tribunal de Casablanca pour des actes de pédophilie.

Ce même mois, des milliers de Marocains avaient participé à une marche blanche à Casablanca pour dénoncer la pédophilie et les violences faites aux enfants à la suite de l’agression d’une fillette retrouvée dans un bain de sang après s’être longuement défendue contre son agresseur.

À l’été 2013, une grâce royale accordée par erreur à un pédophile espagnol, Daniel Galvan, avait été retirée après plusieurs jours de manifestations dans le pays. Galvan, condamné en 2011 à 30 ans de prison pour des viols sur 11 mineurs, avait toutefois eu le temps de rejoindre l’Espagne, où il continue actuellement de purger sa peine.

Source:aufait

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*