Le juge d’El Jadida se suicide

0
1106

9c756c9a19a52dfbdcc7362b7fb9562c_M

Révoqué pour avoir été pris en flagrant délit de corruption, un juge met fin à ses jours.

« Le juge d’El Jadida se suicide après avoir été radié ». Ce drame fait la Une d’une partie de la presse arabophone à paraître ce mardi 4 mars, dont notamment Akhbar Al Yaoum. Selon le quotidien, le magistrat, retrouvé mort, lundi, dans son appartement à Casablanca, souffrait d’une forte dépression nerveuse après sa première tentative de suicide. Il y a deux semaines, rappelle le journal, le juge avait tenté de mettre fin à ses jours en avalant du poison qui lui aura laissé d’importantes séquelles physiques.

Radié en mars 2013, le juge aurait perçu un pot-de-vin de 780.000 DH, lit-on sur Akhbar Al Yaoum. Une décision à la suite de laquelle le magistrat s’était totalement renfermé sur lui-même, rapporte le quotidien. L’homme, qui « occupait auparavant le poste de substitut du procureur général d’El Jadida avant d’être affecté à Taza, laisse derrière lui deux enfants », fait savoir Annass. Plus loin, le journal affirme que « le substitut au procureur du roi à Taza, a appelé l’ensemble des associations à se réunir dans les plus brefs délais afin de déterminer les causes de ce drame » qui, comme le souligne Ansass a secoué le corps professionnel.

Triste dénouement que celui que vient de connaître l’affaire que les médias ont surnommé « le juge d’El Jadida ». A noter que le ministère de la Justice n’avait pas publié les noms des juges ayant fait l’objet de sanctions disciplinaires au titre de l’année 2013. Selon des sources médiatiques, deux juges ont été révoqués, dont celui d’El Jadida. Le département de Ramid n’a pas préféré entreprendre cette démarche pour éviter les vives réactions suite à la publication de la liste relative à l’année 2012.

Source:le360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*