Le bilan s’alourdit dans le drame de Dakhlale

0
968

Une enquête a été ouverte pour connaître les causes de la collision entre deux chalutiers, samedi, dans les eaux de Dakhla. Les détails de l’accident.

peche-Industries-600x357

Le bilan de la collision entre deux chalutieurs, samedi, dans les eaux de Dakhla s’alourdit : 3 morts, 18 secourus et entre 10 et 15 portés disparus, selon des témoignages recueillis, dimanche.

Que s’est-il passé réellement ? Quand « Attaouss », le bateau de pêche sardinier, a levé les amarres en quittant, samedi, le port de Dakhla à 4h du matin, il n’aurait pas déclaré à l’autorité du port le nombre officiel et exact des marins qui se trouvaient à son bord. En général, ce chalutier a une capacité de transport maximale de 35 pêcheurs.

Selon des sources sur place, « Attaous » a été coupé en deux comme par un couperet par un géant de la pêche hauturière « Midoy« . Ce bateau n’aurait même pas senti le choc de l’accident. Il aurait même continué sur son chemin.

Selon plusieurs témoignages, le capitaine d’Attaouss aurait péri par noyade. L’autorité du port est interpellée pour préciser le nombre de pêcheurs partis au large et la raison pour laquelle ces derniers n’ont pas été déclarés.

Notons que l’accident a eu lieu à quelques 4,5 miles de la baie du port de Dakhla par un temps normal. Une enquête a été ouverte.

Dès l’annonce de l’accident, le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances aux familles des victimes.

Source:le360

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*