Des sanctions pour des gardes du corps de SM Mohammed VI

0
2291

Cinq éléments de la garde royale accompagnant le souverain dans sa tournée africaine viennent d’être envoyés pour un recyclage à l’Institut royal de la police de Kénitra.

abidjan-arrivee-sm_le_roi-g2

Cinq éléments de la garde royale qui travaillent sous l’ordre de Aziz Jaidi, patron de la direction de la sécurité des palais royaux, viennent d’êtres sanctionnés et envoyés pour un recyclage à l’Institut royal de la police de Kénitra. Assabah, qui rapporte l’information dans son édition du jeudi 6 mars, précise que lesdits éléments, dont des gardes du corps, effectuaient leur service dans le cadre de la tournée royale en Afrique. Des fautes professionnelles auraient été commises, selon le quotidien, lors de la visite du roi Mohammed VI notamment en Côte d’Ivoire.

Mais où est passé Jaidi ?

A en croire Assabah, nombreux sont les récits qui ont circulé autour de la raison de l’absence de Aziz Jaidi, alors qu’il figurait parmi les membres de l’équipe en partance pour la première étape de la tournée royale en Afrique, à savoir le Mali. Certains rapportent que « Jaidi serait rentré au pays pour des raisons de santé et serait alité chez lui à Rabat. La Direction générale de la sureté nationale, dirigée par Bouchaib Rmail, aurait estimé préférable qu’il reste chez lui, plutôt que de lui imposer le même châtiment que les autres éléments de la sécurité royale ». LInstitut royal de la police de Kénitra accueille souvent des éléments de le sécurité ayant commis des fautes lors de l’exercice de leurs fonctions. Ce n’est pas non plus la première fois que Jaidi se voit en mauvaise posture. Au vu de la fonction qui est la sienne, la moindre faute protocolaire peut coûter cher.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*