A Nador, la vidéo « Happy » devient une affaire de justice

0
3251

Des jeunes qui ont participé à la vidéo Happy de Nador ont été poursuivis en justice par des parents d’une jeune fille figurant dans le clip.

Sans-titre-2

La vague de la chanson Happy de Pharrell Williams a déferlé sur les universités, des écoles et des villes marocaines. Des jeunes dans tout le pays se sont filmés, dansant et joyeux sur fond de ce tube planétaire. Mais ce qui n’était qu’un amusement a tourné au vinaigre à Nador. La semaine dernière, des jeunes de la région du Rif, près de Nador, ont, à leur tour, dansé aux rythmes de cette chanson. Ce qui n’était pas au goût des parents d’une des participantes qui ont décidé de poursuivre en justice les jeunes présents dans cette vidéo. Ils  leur demandent de supprimer au plus vite cette vidéo de Youtube. Pour les parents de la jeune fille, « ce comportement porte atteinte aux valeurs conservatrices de la région ».

Sur un site d’information local, une des filles figurant dans cette vidéo, a expliqué que « des jeunes issus du village de Midar ont tenté, à travers ce clip, de transmettre un message sur le bonheur ».  Et d’ajouter que « la vidéo en question a été supprimée à la demande de la fille qui vit mal la réaction de son père ». Dans cette région du pays, les baisers d’adolescents et les dandinements filmés peuvent coûter cher.

Ci-dessous la vidéo de Happy de Nador:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*