Rappel à l’ordre du colonel ayant refuse de serrer la main a la wali femme

0
671

Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, a confirmé, mardi au Parlement, une sanction disciplinaire prise à l’encontre d’un colonel des FA qui a refusé de serrer la main à Zineb El Adaoui, première et unique wali femme.

hassad-chambre-des-conseillers-c-yassine-youssef_1

Mohamed Hassad, ministre de l’Intérieur, a confirmé avoir infligé une mise à pied à un colonel des Forces auxiliaires, accusé d’avoir refusé de serrer la main à Zineb El Adaoui, première et unique wali femme (région du Gharb). L’inspection générale des Forces auxiliaires de la zone Nord « a démis de ses fonctions » le colonel Mayssour, commandant régional de Kénitra, a affirmé, mardi, le ministre de l’Intérieur en réponse à une question orale devant la Chambre des représentants.

Hassad n’a pas précisé l’identité de ce colonel ni les raisons exactes qui ont conduit l’inspection générale à le sanctionner. Mais des sources locales à Kénitra ont assuré au journal Al Masse daté de ce mardi 4 février, que le colonel avait prévenun, avant une cérémonie officielle, qu’il n’allait pas serrer la main du wali pour des « convictions religieuses ». Ce chef régional n’assiste pas aux cérémonies officielles organisées à Kénitra « justement pour ne pas être contraint, pour des raisons liées à ses croyances religieuses, de serrer les main aux convives », selon les mêmes sources.

L’inspection générale des Forces auxiliaires relève du ministère de l’Intérieur. Elle est dotée d’un statut de règlement identique à ceux des armées, de la gendarmerie et de la police. Ses membres doivent se soumettre au respect stricte du règlement qui leur interdit d’afficher des signes ostentatoires d’appartenance politique ou religieuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*