Farid le bourreau de chat arrêté après avoir posté son « œuvre » sur Facebook et écoeuré la France

1
1442

farid

Un homme a été arrêté et placé en garde à vue vendredi à Marseille après la publication de vidéos sur internet le montrant projetant un chat contre un mur à plusieurs reprises, a-t-on appris de source proche de l’enquête. L’homme, né en 1989, a été placé en garde à vue à la brigade de sûreté urbaine.

Sur des vidéos circulant sur internet et originellement postées le 22 janvier par l’homme lui-même sur son compte Facebook, on le voit jetant le plus haut et le plus loin possible un petit chat blanc et roux, qui retombe lourdement sur le sol en béton, miaulant à la mort.

 

Son complice également recherché

Selon la source proche de l’enquête, « Farid de la Morlette » a reconnu les faits devant les policiers et aussi affirmé que le chat était vivant. L’animal n’a cependant pas été retrouvé par les policiers, qui recherchent également celui qui a filmé les scènes, vraisemblablement avec un téléphone portable. L’homme interpellé devrait être présenté au parquet de Marseille samedi matin.

 

L’ampleur du phénomène sur les réseaux sociaux inquiète

La Fondation Brigitte Bardot a annoncé un dépôt de plainte pour « acte de cruauté et sévices graves » contre un animal, un délit pénal puni de deux ans d’emprisonnement. « Nous aimerions que ces faits ne soient pas considérés comme de la simple maltraitance », a précisé à l’AFP un porte-parole, qui estime que « la vidéo est suffisamment explicite ». La fondation s’inquiète également plus généralement de « la tribune offerte par les réseaux sociaux » à ce type de comportements. « Jusqu’à présent, nous avions surtout vu des vidéos » de ce genre réalisées « à l’étranger », ce qui rend difficile la localisation et les poursuites, a-t-elle indiqué.

 

Le bourreau menacé

Une pétition en ligne, demandant que « ce jeune homme soit puni », avait recueilli près de 41.000 signatures à 16h30 ce vendredi. Un page Facebook « Pour que Farid de la Morlette aille en prison pour avoir tué un chat » a également été créée. Les vidéos des tortures ont été retirées d’internet, où le jeune homme a reçu de nombreuses menaces. Au rayon bonne nouvelle, selon le journal La Provence, un passant a retrouvé le pauvre chat qui est toujours en vie. Il appartiendrait à « un habitant du 15e arrondissement qui l’avait offert à ses enfants et qui était à sa recherche depuis une dizaine de jours ».

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*