Bonne année pour tous nos frères sans abris et sans joie de vivre Source

0
739

384916_437409339640957_636367267_n

Comme tout être humain, nous sommes sensibles au fait de jouir de bons moments avec nos familles et nos amis alors que d’autres ne connaissent que la terreur, la faim et l’humiliation.
Comme chaque année, toutes les familles et les amis se réunissent pour fêter les différents événements de l’année qui permettent à chacun d’entre nous de garder de bonnes relations avec ses proches et ainsi pouvoir s’entraider dans les différentes situations que la vie nous réserve.
La famille est synonyme de soutien, d’amour et de partage et sans cette union nous nous retrouvons seuls face à un environnement plein d’inconnus qui ignorent tout de notre vie et qui s’intéressent nullement à notre bonheur et à nos préférences pour une vie sereine.
Un vide qui provoque la naissance de sentiments d’angoisse, d’hypocrisie et de schizophrénie. L’absence de principes se développe ainsi et cause l’absence de la conscience et de l’insouciance.
Une violence intérieure grandit et fait souffrir son entourage par tous les moyens.
Malheureusement, nous vivons de plus en plus au milieu de personnes qui n’ont connues ni l’amour d’une famille, ni le partage des amis et qui ne font plus confiance à autrui.
Des jeunes qui grandissent dans des conditions défavorables et qui sont prés à tout pour avoir une place dans la société.
Une jeunesse perdue entre le manque de soutien et le besoin de sortir du cocon de la pauvreté et de l’ignorance.
Une équation qui est difficile de résoudre dans un pays où le nombre d’orphelins augmente chaque année et où le divorce a atteint son niveau maximal.
Des familles qui ne se préoccupent point de l’avenir de leur enfant, et qui connaissent de moins en moins la patience et le partage.
Cependant, tant que notre pays ne vit pas dans une guerre quotidienne, tout peut s’améliorer, nous devons garder espoir et inciter les acteurs locaux de chaque région de faire leur possible pour mener à bien leur mission.
Un pays sans guerre a plus de chance d’améliorer le sort des choses et de les faire développer dans le bon sens, mais nos voisins arabes vivent dans un enfer quotidien et le nombre de morts augmente chaque jour ce qui cause des familles sans foyer et des enfants orphelins sans repère.
Un désastre qui fait mal au cœur dans cette fin d’année qui a été pour des familles un renouvellement de vœux de bonheur et pour d’autres un moment de pessimisme profond.
Nous espérons que cette année soit une année de paix et de tolérance pour tous les pays qui sont en guerre et qui font détruire toutes les images d’un avenir meilleur.

Fatine Barboucha

704309_103558319813327_1616184103_o
665453_104315883070904_1610599270_o

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*