Révélations sur le violeur en série de Fès

0
761

« Le monstre de Fès », c’est ainsi qu’est surnommé le quinquagénaire poursuivi pour le viol de 70 femmes. Les détails de son arrestation.

viol1

« Le monstre de Fès ». C’est ainsi que désigne Al Massae dans son édition de  ce mardi 10 décembre, « celui qui est poursuivi pour le viol de 70 femmes et fillettes ».

Selon le quotidien arabophone qui rapporte les détails de l’arrestation, le parquet de Fès a ordonné dans la foulée, l’arrestation de plusieurs bijoutiers à Fès et à Khémisset impliqués dans cette affaire, pour recel de bijoux volés par le violeur surnommé « l’homme à la Golf » (en référence à sa voiture).

« Une femme a également été inculpée pour complicité de viol, après avoir piégé une jeune fille à Nador qui fut violée sous la menace d’une arme blanche ».

A en croire les premiers éléments de l’enquête, « l’homme avait déjà séjourné en prison pour enlèvement et viol ». « Le monstre de Fès », se faisait passer pour un « Khattaf » (chauffeur clandestin) pour piéger ses victimes. Selon plusieurs témoignages recueillis au cours de l’enquête, l’homme avait pour habitude d’emmener ses proies loin de la ville, pour les agresser sexuellement et leur voler toutes leurs affaires et bijoux.

Les victimes témoignent, la société civile se mobilise

Parmi les victimes, deux mineures qui ont témoigné devant le tribunal. « Un moment pénible pour ces deux jeunes filles qui ont eu un malaise au cours de l’audience préliminaire et ont dû être emmenées aux urgences », rapporte Al Massae.

Une autre femme raconte qu’elle a été abusée par « le monstre de Fès » sous les yeux de son enfant. Une mère de famille, également victime du « monstre », a été obligée d’avorter quelques mois après son agression. Enfin une conseillère municipale de la ville de Sefrou en déplacement à Fès pour une formation organisée par le ministère de l’Intérieur s’était également fait accoster par ce violeur en série. Fort heureusement, la jeune femme a réussi à s’échapper des griffes de son agresseur, qui lui avait tout de même volé ses affaires.

L’affaire du « monstre de Fès » mobilise la société civile. Un groupe de soutien a été mis en place par des associations qui luttent contre les violences subies par les femmes, afin d’apporter l’aide psychiatrique et morale aux nombreuses victimes.

Sur les 70 victimes, seules 27 ont pu être identifiées jusqu’à présent. Les associations de la région envisagent d’organiser une manifestation dans les rues de la capitale spirituelle en soutien aux victimes le 27 janvier prochain, date à laquelle le violeur en série de Fès sera déféré devant la cour d’appel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*