Les enfants d’immigrés doivent porter des prénoms français pour le FN

0
607

000_Par7729088

Le parti d’extrême droite persiste et signe. Après sa tante, Marion Maréchal Le Pen a pris le relais en demandant aux personnes « d’origine étrangère » de donner des prénoms « français » à leurs enfants.

 

Ne cherchez plus, le Front National a tout compris. Si les Français issus de l’immigration n’optent pas pour des prénoms francophones pour leurs enfants ça n’a rien à voir avec la culture, non. Ni la religion. C’est uniquement car ils refusent de « s’assimiler » a déclaré sans sourciller Marion Maréchal Le Pen, invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV/RMC.

 

Voilà la nouvelle lubie du FN, le prénom des enfants. Philippe Martel, le chef de cabinet de Marine Le Pen avait déjà enfoncé la porte en déclarant à propos de Rachida Dati, « hélas, elle a appelé sa fille Zohra, ce qui contredit son parcours. Il y a là un signal de refus de l’assimilation ».

 

Interrogée sur cette déclaration, Marion Maréchal Le Pen a répondu « partager ce point de vue ». Selon elle, « il est normal que les immigrés donnent des prénoms français à leurs enfants, ça participe à l’identité ».

 

Et bien entendu, pour appuyer sa pensée, la députée s’est lancée dans un couplet larmoyant sur « ses amis d’origine immigrée, pas seulement européenne mais aussi extra européenne, c’est quand je les vois arriver sur le territoire national, font des enfants sur le territoire national et donnent des prénoms français. C’est la plus belle preuve d’amour à l’égard d’un pays ».

 

Voilà le retour de l’intégration made in Front National. Assimilation complète du bleu, blanc, rouge et rejet total de sa culture d’origine. Un discours réactionnaire pour un parti qui malgré la stratégie de communication, n’a pas changé d’un pouce.

Source:lecourrier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*