Possibilité de la chute du commandant et des personnalités influentes à Bouyafar

1
444

PICT0057

 

Surpris par l’existence de papiers officiels faisant office des projets légales portant son cachet ,le chef de la sûreté de Bouyaffar lance une enquête qui met en cause un des haut responsable de la commune d’Iaazzanene qui fait sujet de falsification menant à légaliser ses faits et gestes, dans différentes falsifications concernaient des contrats de bien-fonciers.

Suite à l’éclaircissement de cette réalité, le chef a fait retirer tous les cachets de toutes ses unités qui sont sous sa tutelle.

Il convient de mentionner que le chef de la commune d’Iaazzanene , commet les violations connues, beaucoup de fraude dans la région, principalement faux documents qui ont trait principalement, dans l’immobilier et la construction, contrairement à son homologue de Beni Chikar qui dépendent directement Farkhana, par rapport à la falsification des preuves d’habitation qui bénéficient du ministère de l’intérieur marocain.

Cela devrait conduire à la chute des personnalités influentes dans la commune d’Iaazzanene, pour fraude et la manipulation dans l’ensemble il est un officiel, en faveur des constructions et la corruption grâce à l’immobilier volé, l’adoption de la fraude dans le cadre juridique.

Une enquête est toujours en cours pour dénoncer des complices.

Source:Erspress.com

إحتمال سقوط شخصيات نافذة : تزوير طابع القائد بقيادة بويافار
 
 
تفاجأ قبل أسبوع قائد قيادة بويافار ، بوجود وثائق موقعة بالطابع الخاص به كمسؤول أول للداخلية بالجماعة إعزانن، على وثائق لا علم له بها ولا هي مسجلة تحت أرقام حقيقية متسلسلة حسب سجل القيادة ، الأمر الذي حذا بالقائد إلى البحث في الموضوع وضبط أحد الموظفين بذات القيادة، كان وراء عملية التزوير التي كان يرمي بها إلى إنجاز وثائق يستعصي على أصحابها ، إنجازها بشكل قانوني خاضع للمساطر القانونية.
القائد وبمجرد أن تكشفت لديه حقيقة التزوير والتلاعب التي حصلت في طابعه الخاص، أضطر إلى سحب جميع الطوابع الرسمية للقيادة، من مكاتب الموظفين وبمختلف الأقسام شاملا بذلك ، موظفي قيادة الجماعة آيث شيشار التي تجمعها سلطته بقيادة بويافار .
وجدير الذكر أن الجماعة إعزانن بحجلسها الجماعي وقيادتها ، تعرف خروقات عديدة تتصدر عمليات التزوير الممنهج بالإقليم، مرتبطة اساسا بوثائق العقارات والبناء، على عكس نظيرتها آيث شيشار التي تتبع ملحقة فرخانة مباشرة، فيما يتعلق بتزوير شواهد السكنى التي يستفيد منها مغاربة الداخل قصد إنجاز الوثائق الشخصية المحلية بغية ولوج مدينة مليلية الإسبانية ، والمشمولة بقانون إروبا المتعلق بالهجرة .
هذا وينتظر أن يسفر البحث في الموضوع والذي تتولى عمالة الإقليم عملية البحث والمتابعة، عن سقوط شخصيات نافذة بذات الجماعة ، معروفة بالتزوير والتلاعب في كل ما هو رسمي، لصالح لوبيات الفساد والكسب غير المشروع من خلال العقارات المسروقة ، باعتماد التزوير الذي يظفي عليها صبغة قانونية هي في الأصل مزورة .

1 COMMENTAIRE

  1. Parlement : Promoteurs immobiliers: Le PJD revient à la charge

    Et d’ajouter que “le but de cette demande consiste à recenser le nombre de ces violations qui ont dénaturé le cachet urbanistique de la ville et surtout à identifier les responsabilités dans ces transgressions”. Al Massae s’est, pour sa part, également intéressé aux biens fonciers appartenant à l’Etat, évoquant le cas de ce que le journal qualifie de “SCANDALE“. Il s’agit en effet d’un terrain de 7 hectares enregistré au titre des domaines fonciers que le précédent wali de la région de Kénitra “a transféré à un membre de sa famille pour un prix symbolique”.

    © Copyright : DR
    Kiosque360. Le groupe parlementaire du PJD a demandé au président de la Chambre des représentants d’enclencher une étude relative aux avantages accordés aux promoteurs immobiliers.

    Le groupe parlementaire du PJD a demandé au président de la Chambre des représentants d’enclencher une étude relative aux avantages accordés aux promoteurs immobiliers, particulièrement dans les villes où de nombreuses violations de la loi ont été constatées dans l’octroi de ces permis. Dans son édition de ce mercredi 12 février, Assabah nous apprend que le groupe parlementaire du « PJD a demandé à Karim Ghellab de saisir le président du Conseil économique, social et environnemental, Nizar Baraka, en vue de réaliser une étude concernant les collectivités locales qui dépassent 400.000 habitants, en particulier celles qui sont soumises au système de l’unicité de la ville et qui sont victimes de violations dans la construction de logements ».

    Assabah évoque des terrains appartenant à l’Etat, dont les règles de transfert aux groupes immobiliers seraient marquées du sceau de la suspicion. Et d’ajouter que « le but de cette demande consiste à recenser le nombre de ces violations qui ont dénaturé le cachet urbanistique de la ville et surtout à identifier les responsabilités dans ces transgressions ».

    Al Massae s’est, pour sa part, également intéressé aux biens fonciers appartenant à l’Etat, évoquant le cas de ce que le journal qualifie de « scandale ». Il s’agit en effet d’un terrain de 7 hectares enregistré au titre des domaines fonciers que le précédent wali de la région de Kénitra « a transféré à un membre de sa famille pour un prix symbolique ». « Des milieux influents étaient entrés en lice il y a une semaine pour faire échouer l’opération de la transaction de ce terrain situé dans une zone stratégique à Kénitra », précise le quotidien avant de souligner que « le transfert ne s’est pas effectué, au dernier moment, en raison de la mauvaise procédure suivie pour aboutir à la passation ». La demande du PJD a le mérite de porter sur un secteur bénéficiant d’avantages et qu’aucun parti politique n’a osé, pour le moment, pointer du doigt. Reste à savoir si le président de la Chambre des représentants va enclencher le processus auprès du Conseil économique et social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*