Un père et ses deux fils cibles de tirs à la sortie de la mosquée

0
884

Les trois victimes avaient regagné leur voiture après la prière. Le tireur était isolé. La piste du règlement de comptes est envisagée.

photo-er-illustration-archives

Une fusillade a fait trois blessés dont deux graves, vendredi, près d’une mosquée à Villiers-le-Bel, dans le Val-d’Oise. Les trois victimes, un père et ses deux fils de 23 et 32 ans, sortaient alors de la prière, vers 14 heures vendredi.

Le père et l’un de ses fils avaient regagné leur voiture, près de la mosquée située rue d’Hérivaux, quand quatre balles « de gros calibre », selon une source judiciaire, ont été tirées vers eux. L’autre garçon les rejoignait quand il a été fauché par les tirs.

Le tireur, qui selon nos informations était seul, circulait sur un scooter. Il a pu prendre la fuite et était toujours recherché vendredi soir.

Pronostic vital engagé pour un jeune homme

L’un des deux jeunes hommes, touché à la hanche et dont le pronostic vital était engagé vendredi soir, a été transporté à l’hôpital Beaujon de Clichy. L’autre, touché au ventre, a été transporté au centre hospitalier de Gonesse.

Le père de famille n’a été que légèrement blessée par des éclats de verre. Selon une source policière, il ne s’agirait que d’une « victime collatérale » de la fusillade.

La piste du règlement de comptes envisagée

Pour la même source, il s’agit « a priori d’un règlement de comptes ». Les deux frères étaient en effet « défavorablement connus des services de police ». La piste de « l’acte islamophobe » a, elle, été écartée. Selon le parquet de Pontoise, l’affaire reste néanmoins « assez nébuleuse » à ce stade.

Vendredi soir, la police scientifique s’activait sur les lieux de la fusillade. Aucun signe de tension n’était néanmoins visible dans le quartier, dans cette commune populaire d’Île-de-France, théâtre d’émeutes fin 2007.

Source:BFM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*