Tué par sa mère parce qu’il n’arrivait pas à mémoriser le Coran

0
928

x2e2c1711fe12b24ae23d95c35bfd21c2_XL.jpg,qresize=640,P2C425.pagespeed.ic.aQiHiFf7LB

Une mère de famille d’origine indienne a été condamnée lundi par la justice britannique à un minimum de 17 ans de prison pour avoir battu à mort son fils de sept ans. Le prétexte ? Il ne parvenait pas à mémoriser le Coran.

Sara Ege, 33 ans, diplômée de mathématiques en Inde, traitait son fils Yaseen comme un « chien », le frappant avec un bâton quand il ne réussissait pas à mémoriser des versets du Coran, selon les comptes rendus du tribunal de Cardiff au Pays de Galles.

Elle a été reconnue coupable, début décembre, de meurtre et d’entrave à la justice. Lundi, la jeune femme, portant un voile et entièrement vêtue en marron, s’est effondrée, tremblante et en larmes, en entendant le verdict.

La police avait initialement pensé que le petit garçon avait été tué dans un incendie qui avait éclaté dans la maison familiale en juillet 2010 à Cardiff. Mais des analyses ont ensuite révélé que l’enfant était décédé avant le début du sinistre.

« Il y a une autre circonstance aggravante qui est que vous avez tenté de brûler le corps de Yaseen », a encore déclaré le juge. « Il ne fait aucun doute que vous avez mis le feu à son corps pour tenter de vous soustraire aux conséquences de ce que vous aviez fait ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*