L’affaire Wiam, l’escroc mis sous les verrous

0
587

wiam-agression-2918-2013-04-26

La petite Wiam, 10 ans, violée et amoché à la faucille par un homme de 46 ans.

L’escroc qui avait exploité l’affaire de Wiam, petite fille violée et gravement blessée, pour amasser de l’argent a été condamné le 18 septembre à 3 ans et demi de prison ferme.

L’affaire de la petite fille de 10 ans, violée et défigurée à coup de faucille par un pédophile âgé de 46 ans dans un douar près de Sidi Kacem, refait surface. L’homme qui avait révélé l’affaire a été condamné ce mercredi par le tribunal de première instance de Kenitra à 3 ans et demi de prison ferme, et 2 000 DH d’amende pour escroquerie et abus de confiance.

En avril dernier, il avait posté sur YouTube une vidéo de la petite Wiam qui avait secoué d’émotion la toile marocaine.

S’en est suivi une grande mobilisation des internautes et de la société civile.  D’ailleurs plusieurs associations dont Touche pas à mon enfant, le collectif N’fi9ou, qui a réunissait (le collectif n’existe plus) le rappeur Bigg, Ahmed Ghayat et d’autres peoples, sont montées au créneau pour condamner cet acte. Ces mêmes associations ont fait la sourde oreille quand le scandale de la grâce royale accordée à Daniel Galvan éclatait quelques mois plus tard.

L’homme condamné ce mercredi avait accompagné la vidéo de ses coordonnées bancaires pour la collecte de fonds pour les besoins de soins et hospitalisation de Wiam, en se faisant passer pour un proche. Quand la famille de Wiam a réclamé les dons, l’homme a refusé de les céder. Résultat, la police lui a mis le grappin dessus en mai dernier, quelques semaines après l’éclatement de l’affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*