Un père incestueux entre les mains de la justice

0
1948

Au départ, elle n’en a pas cru ses oreilles. Effectivement, ce qu’elle vient d’entendre de la petite bouche de sa fille unique, âgée de dix ans, dépasse son imagination. «Maman, papa me touchait là avec son…», a confié la fille à sa mère, âgée de trente-neuf ans, avant de perdre connaissance. Sa maman s’évanouit elle aussi. Elle endurait déjà un véritable calvaire sexuel avec cet homme âgé de quarante-cinq ans, mais de là à imaginer qu’il pourrait toucher à leur unique fillette…

Bureau-Jeugdzorg-www.leeshetnu

Nous sommes à Casablanca. Cette mère de famille n’a pas l’intention de garder le silence. Elle a demandé à son époux s’il avait vraiment abusé de sa fille. Il s’est abstenu de répondre. Aussitôt, elle a saisi la main de sa fillette et est sortie. Il ignorait que sa destination était les services de la police judiciaire du district de la Sûreté de Ben Msik et là elle leur a tout raconté. Elle leur a affirmé que son mari la filmait discrètement par une caméra quand il l’obligeait à partager avec lui le même lit tout en la violant, qu’il montrait ces films à leur unique fille encore mineure et l’obligeait elle aussi à coucher avec lui au point qu’elle en a perdu la virginité.

Est-ce vrai ou bien s’agissait-il d’un règlement de comptes entre elle et son époux et elle aurait l’intention de le mouiller dans une affaire d’inceste ? Tout est possible. Seulement, la fille a confirmé ce que sa mère avait confié aux limiers. Les larmes aux yeux, elle a expliqué que son père, un homme sans emploi, profitait de l’absence de la maman qui sortait pour gagner sa vie et subvenait aux besoins de sa petite famille, pour l’obliger à voir des films pornographiques dont les personnages n’étaient que son père et sa mère. Elle a ajouté qu’elle a vu des films où sa mère semblait être obligée de lui céder puisqu’elle souffrait et sanglotait. La fille a précisé dans ses déclarations que son père l’obligeait ensuite à lui céder comme sa mère. Il la menaçait de meurtre si elle confiait quoi que ce soit à quiconque. Elle a précisé aux enquêteurs que son père abusait d’elle à maintes reprises au point qu’il a consommé sa virginité.

Les limiers écoutaient les déclarations de la fille qui n’arrivait pas à tenir ses larmes. Seulement, à un moment donné, ils ont vu un homme qui s’est tenu devant leur bureau ? Qui est-il ? La fille l’a fixé de ses petits yeux et a crié : «C’est lui !». C’est son père incestueux qui est venu de son plein gré avouer ses crimes.

source :aujourdhui

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*