Qatar : des dizaines de patients hospitalisés pour avoir trop mangé

0
1597

Dès le soir du premier jour de Ramadan, les hôpitaux qataris ont reçu des dizaines de patients souffrant de douleurs. Ces douleurs sont non pas dues un manque de nourriture ou d’eau, mais à l’inverse dues à un excès. 

ramadan-obésité-

En effet, les patients, qui se sont suralimentés au cours de l’iftar, se sont plaints principalement de brûlures d’estomac, et  de vomissements répétés. Reçus aux urgences, ils ont pu bénéficier de soins afin d’arrêter les vomissements provoquées par une inflammation de la muqueuse de l’estomac. Des anti inflammatoires, analgésiques, ou encore des anti émétiques peuvent leur être prescrits.

Tout au long du mois de Ramadan, les hôpitaux qataris reçoivent régulièrement des patients ayant trop mangé. L’an dernier, une centaine de personnes ont été admises au service des urgences au cours de la première nuit du Ramadan.

Selon un rapport de l’ONU, l’obésité au sein de la population des pays du Golfe est l’une des plus importantes au monde. Elle toucherait près de la moitié des adultes. Le Koweït, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, et le Qatar sont touchés par ce fléau ces dernières années.

Pendant le mois de Ramadan l’état de jeûne entraîne l’envie de tout manger, et une fois arrivée l’heure du Maghreb, certains dépassent les limites de leur estomac en ingurgitant de grosses quantités de nourriture. Un état qui nuit à la santé, mais aussi à la capacité de prier la nuit. En plus d’être néfaste pour la santé, manger par excès ne fait pas partie de l’éthique d’un musulman comme en témoigne ce hadith qui nous exhorte à se contenter de peu :

Selon Al Miqdâd Ibn Ma’dikariba  (qu’Allah l’agréé), le Messager d’Allah (salaLlahou alayi wa sallam) disait :

« Jamais le fils d’Adam n’a rempli de récipient pire que son ventre. Il suffisait pourtant au fils d’Adam quelques bouchées pour subvenir à ses besoins. Et même s’il lui en fallait absolument davantage, qu’il réserve donc le tiers de son estomac à son manger, l’autre tiers à son boire et le dernier tiers à sa respiration». (Rapporté par At-tirmidhi)

Par ailleurs, rappelons que le Prophète (salaLLahaou alayi wa sallam) éprouvait souvent de la faim comme en témoigne ces hadiths :  Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle)  rapporte: « La famille de Mohammad  n’a jamais mangé à sa faim du pain d’orge deux jours consécutifs jusqu’à sa mort».  (Hadith unanimement reconnu authentique)

ou encore : Selon Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agréé), « le Messager d’Allah (salaLLahou alayi wa sallam) passait plusieurs nuits successives le ventre vide. Les membres de sa famille ne trouvaient pas de quoi dîner. La plupart de leur pain était d’orge ». (Rapporté par Attirmidhi)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*