L’info sex du jour à Casablanca

0
2836

La police de Casablanca espionne des villas à Aïn Diab soupçonnées d’accueillir des parties fines collectives. C’est Almassae qui rapporte cette info en écrivant que ces séances de «bunga bunga» seraient fréquentées par des hommes d’affaires et des politiques très en vue dans la capitale économique.

Sans-titre-111
A en croire le quotidien, la police aurait reçu une note sécuritaire qui détaille ce qui se passe dans ces «festivités». Lesquelles festivités commencent avec des parties de danse pour finir par des pratiques sexuelles «perverses» collectives. Le quotidien fait savoir que ces célébrités préfèrent ne pas être vues dans les boites de nuit d’Aïn Diab et se réunissent en privé. Elles seraient aussi rejointes par des hommes du Golfe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*