Sa magesté le roi Mohammed VI aurait-il reçu des menaces de mort?

0
2772

Selon le quotidien Le Parisien et la publication en ligne doualia.com, les autorités françaises ont renforcé la sécurité autour du palais royal de Betz. Le quotidien parisien attribue ce déploiement à des menaces de mort qu’aurait reçu le roi Mohammed VI.

timthumb.php

Le séjour du roi Mohammed VI en France est placé sous haute surveillance policière. Le quotidien Le Parisien affirme que la mairie de Betz, où se trouve le palais du monarque, a renforcé les mesures de sécurité autour du château. « Une dizaine de militaires sont mobilisés à différents endroits pour assurer la surveillance et la protection de la résidence et de nombreux contrôles d’automobilistes sont effectués », lit-on dans le journal.

Même son de cloche auprès du site arabophone d’actualité doualia.com qui affirme que « la gendarmerie française a interdit tous les accès menant au palais sauf aux employés, aux chevaux du roi et à ses invités ». La publication en ligne assure que « c’est la première fois » que les autorités françaises déploient un tel dispositif de sécurité pour la protection du château.

Daoulia.com et Le Parisien attribuent ces mesures au projet de Mustapha Adib, d’entamer une grève de faim devant le palais de Betz. En prévision d’une telle initiative, la police lui a catégoriquement interdit de se rapprocher des lieux. Dans une lettre ouverte au président François Hollande, publiée sur sa page facebook, l’ancien capitaine des FAR fait part au locataire de l’Elysée de son « interception » par des éléments de la gendarmerie lorsqu’il se rendait «  à la Mairie de Betz, dans l’Oise, sous prétexte que celle-ci serait située dans une zone de sécurité ». Adib & les siens, réunis au sein du Collectif Pour la Dénonciation de la Dictature au Maroc avaient organisé, à deux reprises en octobre 2012 et en janvier dernier, des sit-in devant le palais de Betz.

Mohamed VI menacé de mort?

Dans le traitement de cette information, le quotidien Le Parisien s’est démarqué de la publication en ligne arabophone doualia.com en faisant état de possibles menaces de mort qu’aurait reçu le roi Mohammed VI par courrier. Le quotidien ne donne pas davantage d’éléments pour appuyer sa thèse. Il se contente d’évoquer des « sources » sans dire si elles émanent des services secrets, la gendarmerie ou le gouvernement français?

Le Parisien laisse entendre que les mesures de sécurité autour du palais royal de Betz seraient liées à ces « menaces » plus qu’au projet de grève de la faim de Mustapha Adib.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*