Le danger de la cigarette électronique : Les e-liquides ?

1
1112

La cigarette électronique est t’elle dangeureuse ? D’après l’une des premieres étude réalisé par un cabinet independant anglais, la cigarette électronique serait 400 fois moins dangereuse que la cigarette classique.

cigarettes-electroniques-930x620_scalewidth_630

Lorsque les agences de santé tel que l’ANSM (ex AFFSAPS) débattent des dangers potentiels de la cigarette électronique, ils se penchent sur la composition du e-liquide. Les e-liquides sont composées d’eau, d’arôme, parfois de nicotine, de glycérine végétale et de propylène glycols.

[box type= »info » size= »large »]Qu’est ce que la glycérine végétale ?[/box]

La glycérine végétale est un composant des glycerales, autrement dit de la graisse animal et de l’huile. Elle est utilisée dans les médicaments (sirops), comme additif alimentaire et dans le vin (suite à la fermentation). danger cigarette electronique

Le JECFA a attribué à la glycérine végétale une dose journalière admissible, ce qui indique qu’il ne présente pas de danger pour la santé lorsqu’elle est utilisée dans des proportions raisonnables. Passer cette dose journalière admise, les risques sont maux de tête, sensation de soif et diarrhée. Mais cette limite est tellement haute que jamais vous ne dépasserez la dose journalière.

[box type= »info » size= »large »]Qu’est ce que le propylène glycol ? [/box]

Le propylene glycol est un additif aliementaire. Il est utilisé comme émulsifiant dans les sauces et assaisonnements ou dans les arômes liquides comme solvant. Il est aussi utilisé dans les machines de spectacle (discothèque, théâtre, cinéma) mais aussi dans les aérosols contre l’asthme (Ventoline par exemple) : son évaporation à basse température (environ 60 degrés) permet de produire un aérosol créant de la vapeur ou des brumes artificielles.

Les composants des e-liquides sont donc tous présent dans les aliments vendus en grandes surfaces, et dans des médicaments vendus en pharmacie et prescris par des médecins.

[box type= »alert » size= »large »]Ou se situe le danger de la cigarette électronique ? [/box]

Le seul potentiel danger de la cigarette electronique est la nicotine, composant naturel réputé pour créer une dépendance physique rapide à l’homme. Mais rien ne vous empêche de vapoter du e-liquide sans nicotine. La cigarette électronique vous permettra même de vous sevrer en douceur à la nicotine : Vous commencerez à vapoter du e-liquide 16 ou 12mg de nicotine (cela dépend de votre consommation de cigarette) puis réduirez petit à petit les doses pour arriver à 0 mg de nicotine !

La seule substances potentiellement mauvaise pour l’homme dans la cigarette électronique est la nicotine. En revanche on connait parfaitement les dangers et nombreux problèmes de santé liés aux goudrons et autre substances toxiques contenu dans la cigarette traditionnelle, ajoutées impunément par les industrie du tabac !

[box type= »note » size= »large » border= »full »]Conclusion[/box]

Certaines agences de santé tel que l’AFSSAPS ne comptabilise pas la cigarette électronique comme méthode d’aide à l’arrêt du tabac,au motif qu’aucune étude française n’a encore été réalisée. Pourtant beaucoup de personnes ont réussi à arrêter de fumer grâce à leur cigarette électronique, et tous vous dirons qu’après quelques jours, les bienfaits sur la santé ce font ressentir.

Dans certains pays la cigarette électronique est interdite, comme en Australie, car elle contient de la nicotine. Cela n’empêche pas au gouvernement australien d’autoriser la vente de cigarettes tabac… Vous l’aurez compris, vu la puissance financière de l’industrie du tabac et les taxes gouvernementales imposées à sa vente, personne n’a envie de voir disparaître la cigarette au profit de la cigarette électronique.

 

L’interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics fait débat

Pour ses adeptes, « vapoter n’est pas fumer ». Mais pour les tabacologues, cette pratique « donne une image positive de l’acte de fumer ».

Interdiction de « vapoter » dans les lieux publics, vente dans des établissements agréés, accès interdit aux mineurs : la cigarette électronique devrait faire l’objet d’un encadrement assez strict, selon des recommandations d’experts, rendues publiques mardi 28 mai. Un projet qui divise, comme le montre ce reportage de France 2.

Avec l’arrivée de la cigarette électronique, les fumeurs ont refait leur apparition aux comptoirs des bars et parfois même au bureau. Beaucoup n’y voient aucun inconvénient. Pour les adeptes, « vapoter n’est pas fumer ». Ils font valoir que leur cigarette électronique rejette de la vapeur d’eau et non de la fumée de tabac.

Une incitation à fumer pour les jeunes

La loi Evin interdit pourtant de fumer dans les lieux à usage collecitf. Et le Code de la santé publique stipule que « sont considérés comme produits du tabac les produits destinés à être fumés,  prisé, mâchés ou sucés dès qu’ils sont (…) constitués de tabac, ainsi que les produits destinés à être fumés même s’ils ne contiennent pas de tabac ».

En outre, les tabacologues mettent en garde contre les conséquences de leur geste. « Ça donne une image positive de l’acte de fumer et cet acte de fumer positif va être repris par les plus jeunes. Ça va les inciter à goûter à la nicotine sous une forme différente mais non anodine », s’inquiète le docteur Patrick Dupont, médecin au centre d’addictologie de l’Hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne). Selon une étude récente faite à Paris, 64% des jeunes de 12 à 14 ans qui avaient essayé l’e-cigarette n’avaient encore jamais fumé auparavant, souligne le rapport.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*