La tombe du militant des droits de l’homme Driss Benzekri

0
1329

c69f05fc825e26e5733c9430e90e8db7

Dans la nuit de lundi à mardi 30 avril, la tombe du militant marocain des droits de l’homme pendant les années de plomb, Driss Benzekri, a été brisée, au cimetière de Ait Ouahi à Tiflet, révèle Atlas Info. On ignore encore si la profanation de la tombe a un lien ou non avec son parcours de militant.

Décédé le 20 mai 2007, Driss Benzekri avait passé 17 ans en prison entre 1974 et 1991 pour ses actions politiques en tant que leader de l’organisation marxiste-léniniste Ilal Amam. Après sa libération, il avait étudié le droit international. Membre fondateur du forum Vérité et justice, Driss Benzekri avait présidé à partir de 2003, l’Instance Equité et Réconciliation (IER), chargé de solder le passif des années de plombs sous le règne de Hassan II.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*