Début du procès pour les deux homosexuels de Témara

1
2244

Surpris «en flagrant délit», ils n’ont pas nié leur homosexualité et risquent entre 6 mois et 3 ans de prison pour «atteinte à la morale publique». L’audience a été reportée à lundi.

Les deux jeunes hommes interpelés la semaine dernière pour délit d’homosexualité, comparaissaient ce mercredi devant le tribunal de première instance de Rabat, d’après l’agence de presse espagnole EFE. Pour rappel, ils avaient été surpris «en flagrant délit» d’expression de leur homosexualité lors d’un contrôle de police. EFE citant des sources judiciaires précise que les deux hommes – l’un ingénieur âgé de 28 ans et l’autre un jeune de 20 ans – se trouvaient dans une voiture stationnée dans un jardin public au moment de leur interpellation.

photo-gays-temara-640

Officiellement inculpés pour «atteinte à la morale publique» leur audience a été reportée à lundi prochain selon la même source. Ils risquent entre 6 mois et 3 ans de prison, et jusqu’à 1000 dirhams d’amende comme le prévoit l’article 489 du code pénal marocain.

Ce ne serait pas le seul cas d’homosexualité traité par la justice marocaine cette semaine. Le quotidien arabophone Al Akhabar rapportait hier, que 2 hommes avaient été condamnés lundi à Souk Al Arbaa (100 kilomètres au nord de Rabat), à 3 ans de prison et 1000 dirhams d’amende chacun, pour leur homosexualité. La peine maximale donc. Ils auraient entretenu une relation de couple pendant une dizaine d’années, bien qu’étant mariés chacun de son côté.

Leur secret de leur idylle a été levé lorsque l’un des amants a déposé plainte contre son « petit-ami » auprès de la gendarmerie royale. Il accusait ce dernier de l’avoir violé pendant son sommeil. Convoqué par les autorités, l’autre amant aurait alors révélé la véritable nature de sa relation avec le plaignant, qui aurait reconnu les faits. Toujours selon Al Akhbar, les épouses des deux prévenus se seraient portées partie civile, réclamant la peine maximale pour leurs probables futurs ex-maris. L’une d’elle aurait déclaré aux gendarmes qu’elle aurait agit différemment … si son conjoint l’avait trompée avec une femme.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*