Maroc – France

0
567

Sa Majesté le Roi Mohammed VI accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, a présidé, la cérémonie d’accueil officiel du Président de la République Française, M. François Hollande.

Sans-titre-1

Dans une allocution à l’occasion du dîner officiel offert en l’honneur du Président français

Sa Majesté le Roi réitère Sa détermination «à approfondir et développer» la relation maroco-française «marquée du sceau de l’exception»

[wzslider autoplay= »true »]

En voici le texte intégral :

«Louange à Dieu,
Prière et Salut sur le Prophète, Sa Famille et Ses Compagnons.
Monsieur le Président de la République,
Altesses Royales, Madame, Excellences, Mesdames et Messieurs,
C’est avec une grande joie que Je Vous accueille, ainsi que les membres de l’importante délégation qui Vous accompagne, et Vous souhaite, en Mon nom et au nom du peuple marocain, la bienvenue, à Casablanca, cette métropole qui incarne, plus que toute autre ville du Royaume, la formidable symbiose culturelle et humaine qui anime les liens solides qui unissent nos deux pays amis.
Excellence, Je suis heureux de recevoir en Vous le Président d’une grande nation, la France, à laquelle tous les Marocains manifestent des sentiments de profonde affection et de grande estime. La relation entre le Maroc et la France est sans conteste marquée du sceau de l’exception. Se singularisant par la longue histoire qui nous est commune, par un maillage culturel et humain d’une rare densité, elle est raffermie, de jour en jour, par des échanges économiques prometteurs. Confiante, sereine et toujours ouverte sur l’avenir, cette relation se particularise par la qualité d’une permanente et fructueuse concertation politique. Elle tire son originalité de l’engagement croissant de femmes et d’hommes, de plus en plus déterminés. La contribution de ces animateurs, représentants du monde économique, des collectivités territoriales, de la société civile, ou encore de nos communautés agissant dans les deux pays, est précieuse et inestimable.
Je voudrais saisir cette opportunité pour rendre un vibrant hommage à nos ressortissants, respectivement installés en France et au Maroc, qui, par leur implication, leur dynamisme et leur talent créateur contribuent au renforcement et à l’enrichissement de nos rapports. De plus, cette relation féconde se caractérise par la capacité des deux pays à constamment s’adapter à l’évolution de nos sociétés et de nos économies et à régulièrement renouveler les instruments de leur coopération.

Monsieur le Président,
Je souhaite, en cette occasion, réitérer Ma détermination à approfondir et développer encore davantage notre relation pour qu’elle soit au service d’un dessein maroco-français beaucoup plus ambitieux. Dans cette perspective, Je formule le vœu de voir l’éducation et la formation se situer et s’inscrire, d’une manière durable, au cœur de notre partenariat, comme fondements de la compétitivité et de l’innovation, productrices d’emplois stables et comme supports de développement des énergies renouvelables et de la nouvelle économie.
Ce dessein et cette ambition au service de la jeunesse de nos deux pays valoriseront encore plus les extraordinaires complémentarités de nos économies et dynamiseront plus encore leurs synergies. Ils feront éclore des opportunités qui nous sont mutuellement bénéfiques, en termes d’échanges économiques, de marchés et de partenariats public-privé.
En conjuguant nos efforts, en exploitant mieux nos atouts respectifs dans des investissements partagés, nous réussirons, ensemble, à développer ce qui ne le sera pas si nous agissons seul, chacun séparément. En identifiant de nouveaux créneaux de coproduction, à l’instar de ce que nous réalisons déjà dans les métiers mondiaux de l’automobile, de l’aéronautique et de l’agro-industrie, nous décèlerons et exploiterons des relais et des sources de croissance supplémentaire.

Monsieur le Président,
Le Maroc et la France ont une vocation naturelle à être à l’avant-garde d’un partenariat prospectif entre les deux rives de la Méditerranée. Le Maroc, bénéficiant déjà depuis 2008 d’un Statut avancé auprès de l’Union européenne, ambitionne de faire constamment mieux et constamment plus avec cet ensemble, en concrétisant la conclusion d’Accords nouveaux.
Parallèlement, la construction d’un Maghreb stable et solidaire constitue toujours pour le Royaume du Maroc une priorité géostratégique fondamentale. Je suis, à cet égard, convaincu que l’émergence d’un nouvel ordre maghrébin, auquel Nous aspirons depuis toujours, permettra aux cinq pays maghrébins de déployer, en toute bonne foi, les élans de solidarité, de complémentarité et d’intégration que recèle la région. Ainsi, l’Initiative dite des 5+5 et la cohérence stratégique dont jouit la Méditerranée occidentale seront mieux capitalisées et exploitées, en termes de proximité géographique et humaine, d’affinités diverses, de connectivités logistiques et de boucle énergétique.
Le Maroc est, sur cette base, particulièrement déterminé à œuvrer, de concert avec la France, à l’émergence d’un Pacte euro-méditerranéen nouveau, susceptible d’harmoniser, dans le même élan, démocratie, solidarité et prospérité. Dans ce contexte, le concept judicieux que Vous proposez et défendez, portant sur la Méditerranée des projets, est mobilisateur et pertinent. Il saura initier, J’en suis persuadé, une nouvelle construction partenariale en Méditerranée, pragmatique et tangible.

Monsieur le Président,
Le Royaume du Maroc, qui n’a cessé d’agir pour un règlement juste et définitif du conflit du Proche-Orient, émet l’espoir que la Communauté internationale puisse enfin donner une impulsion sérieuse au processus de paix palestino-israélien et mettre, ainsi, un terme à une occupation qui enflamme et envenime la région, confrontée, depuis peu, aux dures épreuves des transitions difficiles. Nous déplorons également, dans ce contexte, l’incapacité de la Communauté internationale à mettre aussi fin à la tragédie humanitaire qui frappe les populations civiles en Syrie, et son inaptitude à soutenir la coordination d’actions engagées par l’opposition sur le terrain, et aujourd’hui dispersées, retardant, par là même, une nécessaire et indispensable transition politique dans ce pays.
Nos deux nations nourrissent, par ailleurs, la même ambition pour le Continent africain, riche de ses potentialités humaines, culturelles et naturelles. La même lucidité nous anime quant à la nécessité cruciale d’assurer les conditions de paix, de sécurité et de stabilité pour tous les pays africains. Ces conditions paraissent nécessaires à la consolidation de bases durables pour asseoir la démocratie, le progrès et le développement humain. Je réitère, en cette occasion, le soutien du Royaume du Maroc à l’action courageuse et déterminée de la France qui permet, aujourd’hui, à un pays frère, le Mali, de restaurer son contrôle de l’ensemble de son territoire et de préserver ses choix nationaux légitimes.

Monsieur le Président,
Le Royaume du Maroc poursuit et réalise, avec foi et détermination, son projet de société ouverte, entreprenante et fière de son histoire. Ce socle solide et fédérateur permet au Maroc d’affermir un ordre institutionnel où se conjuguent la solidarité avec tous et le respect de chacun, un ordre institutionnel qui harmonise et associe les diversités et les particularismes territoriaux et culturels. C’est à cette aune-là que nous appréhendons le chantier de la Régionalisation avancée et que nous saisissons toute la portée du Plan d’autonomie proposé pour la région du Sahara, seule voie pour le règlement de ce différend régional qui continue d’hypothéquer, malheureusement, le devenir du Maghreb.

Monsieur le Président,
Le Royaume du Maroc est heureux de l’engagement constant à ses côtés de la France, pour la réussite des différents projets fondamentaux qu’il entreprend et des divers chantiers structurants qu’il initie. Je suis convaincu que la Visite d’État que Vous effectuez au Maroc nous permettra de conforter et de raffermir les affinités multiples qui unissent nos deux pays et nos deux peuples. Sans aucun doute, notre partenariat n’en sera que davantage renforcé et enrichi, dans toutes les sphères d’activité porteuses d’espoirs et de convergence.
Au-delà de ces perspectives bilatérales prometteuses, Notre ambition est grande pour que le Maroc et la France contribuent, autour de la Méditerranée, à l’élaboration de réponses innovantes et ingénieuses pour une nouvelle éthique dans les relations entre l’Afrique, le Monde arabo-musulman et l’Europe. Cette éthique, qui privilégiera les valeurs d’entraide et de solidarité, favorisera le développement humain et durable. Elle transformera les disparités socio-économiques en autant d’atouts, créateurs de richesses communes.

Mesdames et Messieurs,
Je vous invite à vous lever en hommage à Monsieur François Hollande, Président de la République française, à l’amitié entre les peuples marocain et français et à l’inaltérable capital de confiance et d’estime mutuelle qui les a toujours unis. Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*