Avec des échanges totalisant 8 milliards d’euros, Paris premier partenaire commercial du Maroc

0
803

En dépit d’un léger fléchissement des exportations françaises, Paris a confirmé en 2012 sa position de premier partenaire commercial du Maroc, avec des échanges totalisant 8 MM d’euros, fait-on valoir à Paris.

Contener-2901-(2013-04-03)En dépit d’un léger fléchissement des exportations françaises, Paris a confirmé en 2012 sa position de premier partenaire commercial du Maroc, avec des échanges totalisant 8 MM d’euros, fait-on valoir à Paris. En 2012, les exportations françaises vers le Maroc se sont établies à 4,3 MM d’euros (soit 12,5% des importations totales marocaines) contre 4,6 MM d’euros en 2011. Ce recul s’explique «en grande partie par la chute de 46% des exportations françaises de blé».
La France a ainsi cédé sa traditionnelle place de premier fournisseur du Maroc au profit de l’Espagne, qui a vu ses exportations vers le Maroc croître de 25% en 2012 pour atteindre 4,4 MM d’euros, sous l’impulsion notamment des exportations de produits pétroliers (passant de 524,5 MM d’euros en 2011 à 1,2 MM d’euros en 2012) en plus de l’importation des pièces des usines Renault en Espagne pour son site de Tanger-Med, explique-t-on de même source. En 2012, les importations françaises en provenance du Maroc ont augmenté de 12,3% à 3,7 MM d’euros et ont représenté 22,6% des exportations marocaines. Cette augmentation des importations est en partie imputable à la hausse des importations de voitures de tourisme (ouverture de l’usine Renault-Tanger). Le solde bilatéral est ainsi resté positif à 560 M d’euros, enregistrant un recul de 56% par rapport à 2011.
Au plan économique, la France a également confirmé, en 2012, son rang de premier investisseur au Maroc. Au cours de l’année écoulée, le flux d’investissements directs français au Maroc s’est élevé à 919 MM d’euros, en progression de 20,9% par rapport à 2011. Les IDE français ont ainsi représenté 34,2% du total des IDE reçus par le Royaume.[box type= »note » size= »large » style= »rounded » border= »full »]Le Maroc première destination africaine des investissements français. Avec 750 filiales d’entreprises françaises recensées, dont 36 sociétés du CAC 40 , le Maroc est la première destination des investissements français sur le continent africain. Ceux-ci ont atteint 5,6 MM d’euros sur la période 2000-2011, soit davantage qu’en Inde par exemple. Aussi, la France est le premier pourvoyeur net d’aide publique au développement du Maroc. La France a consolidé, en 2011, sa première place comme bailleur de fonds bilatéral du Maroc, avec 524 M USD de versements nets, soit plus de 62% de l’aide publique nette reçue par le Royaume de la part des pays du CAD/OCDE. Les autres transferts financiers français vers le Royaume jouent également un rôle de premier plan. Les transferts financiers des Marocains résidant en France ont représenté 40% du total des transferts reçus par le Maroc en 2011, soit 2,1 MM d’euros. Par ailleurs, les Français forment traditionnellement le premier contingent de touristes au Maroc : en 2012, la part française des arrivées de touristes au Maroc a atteint 35 % du total des arrivées. En matière d’aide au développement, le Maroc est le premier bénéficiaire des concours de l’Agence française de développement. Les engagements nets de l’AFD depuis 1992 s’élèvent aujourd’hui à 2,9 milliards d’euros (dont 300 millions d’engagements de Proparco, filiale privée du Groupe AFD).[/box]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*