Le Marocain Abdeladim El-K mandaté par Ben Laden ?

0
819

61991741Selon une lettre retrouvée dans la dernière demeure d’Oussama Ben Laden, le chef d’Al Quaïda aurait pu avoir mandaté directement le Marocain Abdeladim El-K. pour organiser des attentats en Allemagne. Accusé d’avoir préparé des attentats à Dusseldorf en Allemagne, le jeune homme a fait face, mercredi, à 3 agents du FBI, dans le cadre de son procès.

Le Marocain Abdeladim El-K, en procès à Dusseldorf pour avoir organisé des attentats, en Allemagne en 2010 a-t-il été mandat directement par Oussama Ben Laden ? Mercredi, 3 témoins peu banals ont témoigné à son procès : des agents du FBI, rapporte CNN. Il y a un an ils ont remis aux juges allemands une lettre en arabe de 17 pages envoyé par Younes Al-Mauretani, alors l’une des têtes pensantes d’Al Qaïda, datée de mars 2010, à Ben Laden. Il y fait référence à un « frère marocain », né le 15 juin 1981, spécialiste en génie électrique qui vit en Europe. Si aucun nom n’est cité, tout concorde : il s’agit du Marocain Abdeladim El-K. accusé d’être à la tête de la cellule jihadiste, démantelée en 2010 et dont le procès s’est ouvert, le 25 juillet 2012.

Cette lettre, si elle est reconnue authentique par les juges prouve que le Marocain était bien membre d’Al Qaïda. Elle apporte une réponse à la question majeure sous jacente au procès : déterminer les liens de la cellule avec Al Qaïda et donc son implantation en Europe. Abdeladim El-K. Arrêté en avril 2011 avec Jamil et Amid, a suivi en 2010 un entraînement dans un camp situé dans les régions tribales pakistanaises, dans le Waziristan. Il y a notamment appris à se servir d’armes à feu et à fabriquer des bombes.

Cellule allemande d’Al Qaïda

Le Marocain aurait enrôlé trois hommes qu’il avait connus lorsqu’il était étudiant : le germano-marocain Jamil S., le germano-iranien Amid C et l’Allemand Halil S. Agés de 19 à 31 ans, ils sont accusés d’avoir essayé de perpétrer une « attaque terroriste sensationnelle » sans avoir toutefois choisi de cible précise, a dit le parquet général. Les policiers ont trouvé chez eux, de l’acétone, une matière destinée à la fabrication d’explosifs. « Ils en étaient encore à la phase expérimentale », a expliqué Rainer Griesbaum, procureur fédéral allemand. « Ils envisageaient de faire exploser un engin rempli de pièces métalliques au milieu d’une foule importante », a-t-il ajouté, en prenant pour cible un bus ou un arrêt de bus.

Les documents, qui aujourd’hui prouveraient qu’il a été mandaté par Oussama Ben Laden, grâce à l’entremise d’Al Mauretani, ont été recueillis par l’armée américaine au Pakistan, dans l’appartement où le chef d’Al Quaïda a trouvé la mort. Un grand nombre documents papiers, des clés USB … ont été retrouvé et immédiatement analysés par les services américains. Parmi eux, la lettre de Younes Al Mauretani. Elle a été envoyée aux magistrats allemands par le ministère de la Justice américain qui lui avaient demandé quels étaient les renseignements que pouvaient fournir les États-Unis à propos des trois hommes.

Johannes Pausch, avocat d’Abdeladim el-K., ne croit pas à l’authenticité de la lettre d’Al-Mauretani. Il a estimé qu’il était peu probable qu’Al-Qaïda transmette des informations aussi sensibles, explicitement, sur les terroristes potentiels alors que ces messages peuvent être interceptés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*