17 éléments de la police de Skhirat-Témara auditionnés

0
766

La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a procédé, lundi, à l’audition de 17 éléments de la police de Skhirat-Témara et d’un trafiquant de drogue poursuivis pour corruption.

86aa16e8b07ae255a1755122077cf246_M

Les mis en cause, dont neuf sont en liberté provisoire, ont rejeté les chefs d’accusation portées contre eux.

Le trafiquant de drogue, surnommé Ould Hiboul et condamné à 10 ans de prison ferme, a avoué devant le tribunal les faits qui lui sont reprochés et a déclaré avoir donné des sommes d’argent aux policiers en contrepartie de leur protection.

Des pots-de-vin de 1.500 dirhams par jour

Il a expliqué qu’il avait un contact direct avec les éléments de sûreté et remettait quotidiennement des sommes variant entre 1.000 et 1.500 dirhams, lui permettant de vendre des quantités importantes de résine de cannabis et des comprimés psychotropes, soulignant que ce trafic lui rapportait quelque 800.000 dirhams par mois.

Une femme, en détention, a avoué, pour sa part, qu’elle assurait le rôle de médiateur entre le trafiquant de drogue et les éléments de police.

Sont poursuivis dans cette affaire 19 personnes, dont un commissaire de police, deux officiers et un inspecteur, pour “abstention d’acte lié à la fonction, divulgation du secret professionnel et corruption active et passive”.

L’arrestation de l’accusé principal et d’un complice avait permis la saisie d’une importante quantité de résine de cannabis, de psychotropes, d’armes blanches et de téléphones portables, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Le tribunal a décidé de reporter l’examen de cette affaire à lundi prochain pour entendre le réquisitoire du procureur général et les plaidoiries de la défense.

MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*