Benkirane inaugure une synagogue restaurée à Fès

0
617

benkirane33

Cérémonie officielle aujourd’hui à Fès pour le Chef du gouvernement et leader du PJD, Abdelilah Benkirane, quelques jours après la polémique à Tanger sur le film « Tinghir-Jérusalem ».

Le Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane a présidé aujourd’hui la cérémonie d’inauguration de la synagogue restaurée « Slat Alfassiyine » à Fès, en présence notamment du conseiller royal André Azoulay, du ministre de l’Intérieur, Mohand Laenser, du ministre de la Culture, Mohammed Amine Sbihi, du président du parlement fédéral allemand, Norbert Lammert et des représentants de la communauté juive au Maroc.

La synagogue « Slat Alfassiyine », qui date du 17e siècle, est classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

Selon l’agence officielle MAP, au cours de cette cérémonie, « les rabbins de Casablanca et de Fès ont élevé des prières pour la santé et la gloire de SM le Roi Mohammed VI et pour le repos de l’âme de feu SM Mohammed V et de feu SM Hassan II ».

Cette cérémonie d’inauguration intervient quelques jours après la polémique à Tanger autour du documentaire de Kamal Hachkar « Tinghir-Jérusalem, les Echos du Mellah », qui retrace le départ douloureux de la communauté juive de Tinghir dans les années 50 et 60.

Le film, présenté au 14ème Festival national du film à Tanger, avait suscité la colère des islamistes et d’une partie de la gauche marocaine, qui l’accusait de défendre un point de vue sioniste sur la question israélo-palestinienne. « Ces gens n’ont même pas vu le film et ils disent qu’il est pro-sioniste. Je les invite tout simplement à le voir avant de juger« , avait répondu Kamal Hachkar.

Près de 200 personnes, en majorité des islamistes, avaient manifesté devant le cinéma Roxy lors de la projection du film. Interpellé sur le sujet, le ministre de la Communication PJD et porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, avait refusé de prendre position pour ou contre la programmation du film en invoquant son « droit de réserve ». Tinghir-Jérusalem a finalement été primé lors du festival de Tanger samedi dernier avec le Prix de la meilleure première œuvre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*