Al Adl s’indigne de la suspension de cinq imams et prédicateurs

0
268

Le ministère des Habous a décidé de relever de leur fonction cinq prédicateurs et imams de mosquées, pour non respect de la charte les régissant. Les cinq imams et prédicateurs ont évoqué le Cheikh Yassine dans leurs prêches, comme étant un honnête grand homme de foi. Dans un communiqué, Al Adl s’indigne.

imams

Dans un récent communiqué parvenu à Lakome, Adl Wal Ihsanne condamne vigoureusement l’interdiction de 5 prédicateurs dans des mosquées du royaume pour avoir évoqué Cheikh Yassine lors de leurs prédications ou encore pour avoir participé aux obsèques de ce dernier.

Toujours selon même communiqué, la  mouvance islamiste déclare que l’interdiction des prédications de ces personnes va à l’encontre des slogans vantant la nouvelle constitution. Adl Wal Ihsanne rajoute que ce genre de comportement est on ne peut plus représentatif de l’instrumentalisation de la religion par le système. Le communiqué rappelle d’ailleurs que, même après sa mort, le Makhzen n’a toujours pas changé son avis attitude vis-à-vis de Cheikh Yassine.

Adl Wal Ihsanne déclare aussi que le Makhzen ainsi que le ministère de tutelle doivent assumer l’entière responsabilité de ce qui pourrait se passer par la suite, en pratiques et abus. Toujours selon le communiqué dont nous avons pu recevoir une copie, Adl Wal Ihssane finit par conclure en appelant à la solidarité avec les théologies et prédicateurs qui ont été arrêtés et interdits lors de l’exercice de leurs fonctions.

Cette semaine, le ministère des Habous a décidé de relever de leur fonction cinq prédicateurs et imams de mosquées, pour non respect de la charte les régissant. Les cinq imams et prédicateurs ont évoqué le Cheikh Yassine dans leurs prêches, comme étant un honnête grand homme de foi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*