Air France assignée après une blague d’un pilote sur le roi du Maroc

0
1318

 

Avion_Air_France
Certains passagers d’un vol reliant Casablanca à Paris début décembre sont en colère après la plaisanterie du commandant de bord au sujet de Mohammed VI.

C’est une plaisanterie qui va se régler devant le tribunal. La compagnie Air France est assignée en référé à Bobigny après une petite phrase d’un de ses pilotes sur le roi du Maroc. Le rendez-vous est fixé au 25 février, précise RTL ce lundi.

C’était le 5 décembre dernier lors du vol AF 2497 Casablanca-Paris. Alors que l’avion s’apprête à décoller, le commandant de bord informe les passagers qu’il y aura du retard. L’appareil ne peut décoller tout de suite du fait de la présence sur la piste de l’avion du Roi du Maroc. Et le pilote d’encourager les passagers mécontents à « s’adresser directement à Mohammed VI, Palais Royal, Rabat ».

« Un incident isolé »

Humour ? Maladresse ? La phrase fâche en tout cas certains passagers qui décident de se réunir dans un collectif, le collectif AF2497. Dans une lettre de protestation adressée début décembre au PDG d’Air France Alexandre de Juniac et visant le pilote, ils évoquent une « atteinte à la dignité du Roi du Maroc et celle de tous les marocains par sa moquerie et ses injures clairement discriminantes pour ne pas dire racistes (…) sa négligence de la sécurité de tous les voyageurs. »

Dans sa réponse, Air France regrette cet « incident isolé ». Mais malgré les excuses de la compagnie et la convocation du pilote auprès de sa hiérarchie, le collectif est déterminé à obtenir les copies des bandes audios du cockpit au décollage. A suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*