Maroc : Ligoté par son frère, un homme a vécu 15 ans enfermé au milieu des déchets

1
1470

Une affaire sordide vient d’être révélée au grand jour. Un homme, âgé d’une cinquantaine d’année, a vécu pendant près de 15 ans ligoté dans une maison abandonnée, au milieu des déchets. L’auteur de ce crime n’est autre que son frère qui aurait également pris possession de ses terres.

AMPpauvre

 

C’est une histoire digne d’un film d’horreur. Ahmed, un quinquagénaire marocain, a enfin retrouvé sa liberté après avoir vécu pendant plus de 15 années, ligoté dans une maison abandonnée, semblable à une grotte, située à 6 kilomètres de la célèbre Zaouia Sidi Smail, dans la province d’El Jadida, à une centaine de kilomètres de Casablanca. Son histoire a été relayée samedi 5 janvier, par l’agence marocaine AMP Press. Un reportage sur l’affaire a été diffusé par la suite dans le journal télévisé de la chaine de télévision marocaine Al Oula.

L’homme a été découvert dans un état lamentable. Pieds menottés, corps pratiquement dénudé, barbe et cheveux négligés, Ahmed vivait dans des conditions pitoyables, au milieu d’un tas de déchets de tout genre. Le pire c’est que cette situation atroce était visible aux yeux de tous les habitants du village. Selon ces derniers, qui n’ont pas du tout eu le reflexe d’alerter un peu plus tôt les autorités locales, c’est le frère de la victime qui l’a mis dans cet état. Il l’aurait ligoté avant de prendre possession de ses terres agricoles, situées à proximité du lieu de détention.

Selon l’agence AMP Press, l’homme a, au fil des années, perdu l’usage de la parole. Après la sordide découverte, Ahmed  a été transféré à l’hôpital Mohammed V d’El Jadida, pour recevoir les soins nécessaires à son rétablissement, souligne la même source.

L’histoire rappelle incontestablement l’affaire d’Ahmed Yassine, qui avait fait la une des journaux en 2006. Celui qui avait été surnommé par la presse « l’enfant sauvage », avait passé trois ans enfermé dans le toit d’un immeuble à Marrakech, en compagnie de 4 chiens et 30 chats, avec qui il partageait la nourriture. La propriétaire des lieux avait à l’époque était condamnée à 5 ans de prison ferme pour maltraitance.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*