Canada!! : Elle arrache un niqab et est condamnée à apprendre l’Islam

0
841

Inas-Kadri-004

En Août 2010, Rosemarie Creswell, a agressé une sœur portant le niqab dans un centre commercial canadien. La condamnation vient de tomber, elle devra se rendre à la mosquée pour en apprendre plus sur la religion musulmane.

En Août 2010, Rosemarie Creswell, a agressé une sœur portant le niqab dans un centre commercial canadien. La condamnation vient de tomber, elle devra se rendre à la mosquée pour en apprendre plus sur la religion musulmane.

Elle lui arrache son niqab devant ses enfants

Rosemarie Creswell a plaidé coupable face au juge, d’agression sur la personne d’Inas Kadri, au centre commercial Sheridan de Mississauga en Ontario au Canada. La caméra de sécurité ayant filmé toute la scène, elle ne pouvait le nier. R.Creswell s’est d’abord avancé accompagné d’une seconde femme et a d’abord réprimander sévèrement Inas. Quelques secondes plus tard, on la voit arracher le niqab d’Inas violemment et devant ses deux jeunes enfants. “Elle a critiqué ma religion, mon voile facial et ma présence au Canada”, a déclaré Inas Kadri à l’émission Metro Morning sur la radio de CBC vendredi (voir son témoignage vidéo).

Une peine intelligente

Le juge Ian Cowan a condamné R.Creswell a une peine tout à fait insolite ; cette dernière est condamnée à une peine de prison avec sursis ainsi qu’un an de probation et de service communautaire dont une partie sera accomplie dans une mosquée locale afin « d’en apprendre davantage sur l’Islam » .

Pour Ian Cowan, il est intolérable d’agresser les gens à cause de leur différence. Et cette peine est une sorte de « rééducation » pour une femme qui, semble-t-il, en a vraiment besoin ! En savoir plus sur la religion musulmane pourrait (si Dieu le veut), lui faire prendre conscience que chaque être est respectable, et que le musulman n’est pas un citoyen dangereux.

Alors que le but du juge est tout simplement d’apprendre à M.Creswell que l’on peut être différent mais respectable, beaucoup se voient choqués face à cette condamnation. Pour eux une atteinte à sa liberté de conscience, comme si cette dernière n’était pas assez mature pour prendre que ce qu’elle souhaitait de cette expérience. Beaucoup vont même jusqu’à parler d’endoctrinement et la nomme comme « la prisonnière de la mosquée de Mississauga » ! Le pouvoir de la da’wa des musulmans fait-il peur à ce point ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*